Comprendre le charabias des tubes de peinture…

« Gné ?! ».. »Mais c’est quoi la série ?? » « Le carré noir, ça veut dire quoi ?!!! »

Bon, j’ai épuisé mon stock de points d’interrogation pour cet article.

Vous l’aurez compris, je vais tout vous expliquer, ne me remerciez pas..

C’est gratos.

Ok, donc on part du début, sur un tube vous aurez pleins de bidules écrits dessus, quand on débarque, on capte que dalle et c’est normal. En fait, tu veux du jaune, tu prends du jaune qui ressemble vaguement à ce que tu imaginais et pis tu paies et tu te casses.

Basta.

Mais quand tu commences à faire des manières parce que ça te plait vraiment et que tu vois qu’avec ton jaune bah t’as fait de la merde parce qu’en plus il couvre même pas ce que t’as fait, et qu’il est beaucoup trop fluide, ton cerveau commences à te dire « Hey, intéresse-toi un peu abruti(e)!! Cherche à connaître un peu mieux le matos que tu utilises ! »

(Okay, alors déjà ben des jaunes yen a dix mille hein..Et non, le jaune soleil ça n’existe pas ni le bleu mer d’ailleurs.)

Bah là, tu commences à lire ce qui est écrit dessus ton tube par exemple !(bon pour cette fois tu as cacaté ton tableau avec ton jaune « soleil » mais au moins maintenant tu vas savoir ce qu’il te faut !! )

Bref.

Donc, dessus votre tube de peinture il y aura des choses très intéressantes qui sont :

  • le(s) code(s) du/des pigments qu’il contient
  • la transparence ou l’opacité
  • la tenue à la lumière
  • le code couleur du fabriquant
  • la série ou catégorie

Oui, bah c’est sûr qu’après vous allez mettre un peu plus de temps à faire vos achats beaux arts, mais c’est pour la bonne cause. Parce que figurez-vous que plus vous allez apprécier créer, plus vous allez faire la fine bouche. J’vous jure.

Genre : « Hohoh non, mais moi le jaune de cadmium c’est trop has been quoi, alors que le jaune indien c’est tellement tendance Anne Sophie, rendez-vous compte ça illumine ma toile en semi coton et lin depuis je n’utilise que ça! D’ailleurs Charles André a vendu toutes mes oeuvres! Je vais devoir en peindre encore une vingtaine ce soir.. »

Euhm..

Revenons à nos tubes.

  1. Le code du pigment : Chaque pigment a un code couleur qui sert à l’identifier. Certains tubes de peinture contiennent plusieurs pigments, tous les codes des pigments seront donc inscrits sur le tube.
  2. La transparence ou l’opacité : les pigments sont ou non opaques, c’est à dire couvrants. Ceci est indiqué par 4 représentations de carré ci-dessous.
  3. La tenue à la lumière : certaines couleurs résistent plus ou moins à la lumière et peuvent s’affadirent voir jaunirent. Ceci est représenté par des étoiles voir ci-dessous.
  4. Chaque marque possède sa charte de couleur, et chaque couleur possède son code (rien à voir avec le code des pigments). Ainsi, vous pouvez noter que vous n’avez plus la couleur 123 chez la marque X au lieu de vous rappeler du nom exact qui peut être un peu complexe parfois.
  5. La série ou la catégorie vous indiquera le prix..En effet, plus le chiffre est grand (ou la lettre avancée) est plus votre tube sera cher ! Il s’agit là du coût du pigment. Notez que ceci n’est valable que pour les huiles, les acrylique, les gouaches et les aquarelles « extra fines », toutes mentions « fine » induira que le coût du tube est identique peu importe la couleur.

J’espère avoir pu vous aider dans le langage un peu compliqué des tubes de peinture. J vous dis à très bientôt !

(Cet article peut être modifié ultérieurement afin d’y ajouter de nouveaux éléments)