L’inspiration (part 2)

On en était à « pourquoi ça ne vient pas ? »

Ce que j’ai pu remarquer pour ma part, c’est un manque d’observation du monde.

Métro/boulot/dodo, ne favorisant pas la chose, à part te regarder te laver les dents le matin, sentir les odeurs des gens qui puent dans le bus, et répéter machinalement les mêmes gestes à ton travail tous les jours, vive l’enrichissement visuel !

Réfléchissez, quand vous êtes en vacances que vous vous dîtes, « hey j’aime bien le bruit des oiseaux » ou « c’est quand même bien foutu la nature ! » en regardant un coucher de soleil, c’est à ce moment là que vous vous sentez vivre, libéré de tout ce brouhaha constant qui pollue notre cerveau.

Parce qu’au final, le matin à quoi on pense en premier en se réveillant ?

« ho, déjà…6h30, faut que je me lève sinon je vais me rendormir, être en stress si je me réveille en retard, je risque de rater mon bus et après je vais devoir rattraper mon retard au travail, pis du coup je vais arriver plus tard chez moi, et du coup j’aurais moins de temps pour moi, et que va dire le patron ? etc…« 

On commence déjà avec des idées d’obligations qui du coup ne laissent pas de place à « la liberté » de nos pensées. A notre « moi« .

Pour ma part quand je suis dans le bus, je n’arrive pas à me relaxer, je ne pense qu’à des trucs pourris (lol) soit qui m’arrivent dans ma vie perso ou pro. Parce qu’en fait je me sens empêtrée contre mon gré. Mais, quand je suis en vacances, après plusieurs jours de purge d’idées merdiques nulles, qui sont finalement encombrantes, je commence à me relaxer, et HOP, c’est là que je me sens vidée de tout ce qui me saoule habituellement, et je commence à prendre plaisir et voir ce que je ne vois pas quotidiennement. Parce que sortie de cette routine un tantinet aliénante, mon esprit arrive à s’évader et du coup lève les œillères de mon imagination.

Bon en général, quand ce moment arrive, il me reste 3 jours de vacances, et en enlevant le dernier où je vais commencer à penser au jour de reprise et du coup je vais être handicapée du cerveau et ne rien faire de ma journée parce que stressée de la reprise (lol²) Le fameux stress du lundi (du mardi pour moi).

On va se concentrer sur les jours où tu te sens bien ! Etre toi-même et détendu(e).

Normalement, c’est à ce moment là donc que tu vas observer le monde en pensant à rien d’autre.

Tu te mets devant ta toile, ta feuille ou ton argile.

Et là, c’est le drame. Tu as grave envie de créer, mais tu sais pas quoi faire. Fuck hein ! Ca fait chier merde ! (oui, c’est ce que je me dis, je suis vulgaire dans ma tête)

Bon, alors là, je te propose des solutions :

  1. Avoir un petit carnet qui te permet N’IMPORTE OU de noter tes idées, car parfois dans des situations, tu peux avoir un truc qui se déclenche, même quand tu es assis à côté du papy qui pue dans le bus. Genre, c’est un perso pour ta futur BD tellement il a un look improbable. Tu pourras piocher selon tes envies quand tu seras en manque d’inspiration sur le coup.
  2. Avoir des livres d’artistes que tu aimes beaucoup pour avoir de l’inspiration sur des choses que tu apprécies dans leur façon de faire. J’ai bien dit « inspiration » pas « vol à l’étalage« .
  3. Regarder des vidéos de Youtubers artistes qui expliquent leurs méthodes, leurs routines. Ça permet aussi de beaucoup s’encourager soi-même, « Lui/elle y arrive, pourquoi pas moi ?!« 
  4. Avoir une banque d’images personnelles, magazines, photos, etc…(par exemple, le magazine Stylist est distribué gratuitement dans la rue près des transports, ce qui fait que souvent j’ai des références pour m’exercer).
  5. Mettre une musique ou une série en fond pour travailler, certains aiment le silence, d’autres moins, ce qui peut provoquer une plus grosse frustration quand on a pas d’idées et qu’en plus on entend les mouches voler ou son ventre qui crie famine !
  6. Qui est à vos côtés ? Votre mari ou votre petite sœur est présent(e) ? Demandez-lui si ça ne le/la gêne pas de vous servir de modèle, ce qui vous permet de vous entraîner.
  7. Vos rêves sont vos amis ! Avez-vous déjà remarqué que dans nos rêves il se passe des scénarios complètement dingues, aucun scénariste ne pourra jamais aller aussi loin. Vous aimez la BD ou l’animation ? Vous avez un scénario gratos les gars ! (Bon après, des fois c’est un peu space, faîtes attention quand même !!)
  8. Vous. Ben, un sujet qui voudra toujours poser pour vous, ben c’est vous ! Rassurez-vous, ça n’est pas narcissique. Tout va bien.
  9. La nature/l’extérieur, allez vous balader ne serait-ce que dans un parc, ou placez une chaise près de votre fenêtre pour dessiner/ peindre le ciel, les arbres, les bâtiments…
  10. Vos animaux, bon après faut-il encore qu’ils soient sages et ne bougent pas toutes les 3 secondes. Mais quelque part, cela vous oblige à apprendre le croquis ultra rapide !
  11. Avez-vous déjà eu l’impression qu’en étant seul(e) devant votre « page blanche » vous n’y arriviez pas ? Peut-être avez-vous besoin d’être à plusieurs pour arriver à créer, un cours d’arts plastiques, ou une association d’artistes, voir des amis qui eux-mêmes sont des créatifs. En échangeant avec eux, cela vous donnerait d’autres idées qui étaient juste sur le bout de votre cerveau, oui, là juste là !
  12. Votre maison est remplie d’objets, de pièces et de lumières différentes, cela vous permettra entre autres, d’améliorer votre perspective !

Si jamais, j’avais d’autres solutions pour vous, je vous en ferais part évidemment !

N’hésitez pas à partager les vôtres et à me dire si ces quelques astuces vous ont permis de créer plus facilement ! A très vite.